Les personnes âgées

Les personnes âgées

Quelques extraits d’une pétition qui circule
…Dans beaucoup de pays d’Europe, face à l’exigence des soins, nous voyons apparaître un modèle périlleux qui privilégie une «santé sélective», tenant pour résiduelle la vie des personnes âgées. Leur plus grande vulnérabilité, l’avancée en âge et les autres pathologies possibles dont elles sont porteuses justifieraient une forme de « sélection » en faveur des sujets plus jeunes et plus sains.
Se résigner à une issue de cette sorte est humainement et juridiquement inacceptable. Cela l’est également dans une vision religieuse de la vie, mais aussi dans la logique des droits de l’homme et de la déontologie médicale. Aucun « état de nécessité » ne peut être accepté qui légitimerait ou codifierait des dérogations à de tels principes. La thèse qu’une espérance de vie plus courte comporte une diminution « légale » de sa valeur est, d’un point de vue juridique, une barbarie. Que cela advienne par le moyen d’une imposition (par l’État ou par les autorités sanitaires) extérieure à la volonté même de la personne représente une expropriation intolérable de plus des droits de l’individu.
L’apport des personnes âgées continue d’être l’objet d’importantes réflexions dans toutes les civilisations. Il est fondamental dans la trame sociale de la solidarité entre les générations. Nous ne pouvons pas laisser mourir la génération qui a lutté contre les dictatures, qui a peiné pour reconstruire après la guerre et qui a construit l’Europe.

Histoire du grand père qui se salissait, histoire racontée par le pape François
Une fois, enfant, ma grand-mère nous a raconté l’histoire d’un grand-père âgé qui se salissait en mangeant, parce qu’il avait des difficultés à porter la cuillère remplie de soupe à sa bouche. Et son fils, c’est-à-dire le père de famille, avait décidé de le déplacer de la table commune et avait préparé une petite table à la cuisine, où on ne le voyait pas, pour qu’il mange seul. Ainsi il n’aurait pas fait une mauvaise impression quand ses amis venaient déjeuner ou dîner. Quelques jours plus tard, il rentra chez lui et trouva le plus petit de ses enfants qui jouait avec du bois, un marteau et des clous ; il fabriquait quelque chose, il lui dit : « Mais que fais-tu ? – Je fais une table, papa. – Une table, pourquoi ? – Pour l’avoir quand tu deviendras vieux, comme ça tu pourras manger là ». Immédiatement, le grand père retrouve sa place autour de la table familiale.

Prière de Joseph Folliet
« Seigneur, toi qui as partagé la vie de l'homme en étapes et qui as fait la vieillesse,
ne permets pas que je devienne un de ces vieux grognons,
toujours en train de dénigrer, de rouspéter, de ronchonner,
attristants pour eux-mêmes, insupportables aux autres.
Garde-moi le sourire et le rire,
même s'ils ouvrent une bouche édentée ou découvrent des dents artificielles.
Garde-moi le sens de l'humour, qui remet les choses,
les gens -et moi-même- à leur juste place.
Seigneur, toi qui as planté dans ma poitrine
un cœur de chair pour aimer et être aimé,
un cœur semblable au Cœur de ton Fils,
ne permets pas que je devienne un vieillard égoïste,
sans cesse travaillé par la crainte
du manque et des courants d'air.
Garde-moi un cœur ouvert,
une main toujours prête à serrer d'autres mains et à s'ouvrir pour le don.
Fais de moi, Seigneur, un vieillard généreux,
qui partage ses quatre sous
avec ceux qui n'ont point de terre,
qui caresse au passage les chiens et les chats,
qui sourit aux petits enfants,
et émiette du pain aux moineaux dans les jardins publics. Seigneur, Éternel présent,
fais que je revive mon passé avec joie,
mais que je sache comprendre et aimer cet aujourd'hui,
qui est Tien
comme le passé et l'avenir.
Fais de moi, Seigneur, un vieillard
qui n'a pas oublié sa jeunesse
et que rajeunit la jeunesse des autres.
Seigneur, qui as fixé les saisons de l'année
et celles de la vie,
fais que je sois un homme (une femme) de toutes les saisons.
Je ne Te demande pas le bonheur,
car je sais trop que nulle saison ne l'apporte,
pas même le printemps.
Je Te demande simplement que mon arrière-saison soit belle,
afin qu'elle porte témoignage à Ta beauté. Amen. »


  • Partager :