Baptême plongeon

Baptême plongeon

Pâques est une fête qui dure 50 jours : 50 jours qui sont une même et grande fête.

La fête de Pâques commence avec la veillée pascale,
au cours de laquelle des milliers d’adultes reçoivent le baptême et des multitudes de chrétiens renouvellent leur foi de baptisés ?
Pâques s’achève avec Pentecôte
(fête du baptême dans l’Esprit).

Baptême, ce mot vient du Grec. Il signifie « Plongeon ».

Je vous propose une réflexion trouvée dans le site de l’ACO (Action Catholique Ouvrière) intitulé « le plongeon ».

Le plongeon,
nous venons de le vivre depuis plusieurs semaines :
- Les places boursières ont plongé, très vite… Les entreprises ont plongé; les économies nationales et même tout le système économique international ont plongé, dans une paralysie généralisée, avec des conséquences désastreuses pour les plus pauvres.
- Tous les transports et les échanges (sauf ce qui touche à l’alimentaire et au sanitaire) ont plongé et ont provoqué chômage technique, perte de profits, etc
- Les hôpitaux et services de santé ont vu plonger leur capacité d’accueil et de réaction face à l’épidémie - Toutes les célébrations religieuses ont été interdites, entrainant un plongeon de la dimension communautaire (puisqu’on peut continuer à être chrétien en restant chez soi, et par internet !) alors ….

- Tous les projets pastoraux, réflexions diocésaines etc… sont « tombés à l’eau ! » … un plongeon magistral et silencieux !

- Tous ces plongeons…et bien d’autres ont été provoqués, par un…… tout petit virus !
Un petit virus, qui nous vient des quartiers pauvres de la ville de Wuhan (parfaitement inconnue par nous, il y a quelques mois !) !
Un petit virus invisible, inodore, incolore, Qui passe entre nous de manière inaperçue et malicieuse ! Qui atteint les riches comme les pauvres !
Qui traverse les frontières, sans montrer ses papiers, et prouver son identité !
Qui est plus fort que tous les mouvements populaires ou syndicaux, en provoquant fermetures des usines, en mettant à mal l’économie néo-libérale mondialisée, et qui nous oblige à parler de « décroissance » dans les pays riches !
Et si ce petit virus était, pour nous un signe, et un appel !?
Un signe :
un signe que notre société et surtout notre économie mondialisée avec des usines constamment délocalisées (en fonction d’une meilleure rentabilité)… sont une impasse pour la survie de la planète et de notre espèce humaine. Un signe que l’écart grandissant entre les riches et les pauvres, dans un même pays, ou entre pays, ne peut mener qu’à des guerres, des migrations (pour ceux qui peuvent partir) et des pauvretés (qui sont le refuge de tous les virus imaginables)
Un signe que notre mode de consommation à outrance (dans la nourriture, dans les biens matériels, dans les déplacements, dans les loisirs) doit être revu et corrigé, car il est contraire au « projet de Dieu » !

Un appel : Un appel à vivre et envisager la vie AUTREMENT ! Un appel à continuer de se soucier des autres (auprès de nous, ou à l’autre bout du monde), et à s’engager, pour cela, dans des associations de solidarité internationale ! Un appel à mieux protéger notre système de santé, et tous ses acteurs et travailleurs, (qui ont beaucoup donné) en apprenant à nous prendre en charge nous-mêmes, par une vie plus saine.
Un appel à limiter nos biens de consommation (en tout genre) pour protéger les effets destructeurs sur notre planète. Que la décroissance s’accompagne d’une « dé-consommation » !
Un appel à utiliser toutes les occasions de recyclage, de revente, de réparation qui sont à notre portée ou qui sont offertes par des associations diverses. Un appel à mutualiser nos moyens (outils, voiture, ordinateur…) et permettre ainsi de continuer les échanges de proximité et de service. Un appel à inventer d’autres formes de prières et de célébrations qui donneront de l’Eglise un visage plus joyeux, plus ouvert !


Ainsi, notre plongeon ne sera pas inutile !

Ainsi notre baptême, nous permettra de vivre vraiment notre vocation de prêtre de prophète et de roi….
de PRETRE
(celui qui voit le positif de la vie, y compris dans les épidémies !)
de PROPHETE
(celui qui ose inventer un nouveau mode de vie)
et de ROI
(celui qui agit concrètement pour que ça change !) …


  • Partager :