Année de l'évangile selon St Marc. Le lion symbole de Marc

Année de l'évangile selon St Marc. Le lion symbole de Marc

Bonjour,
En ce premier dimanche de l’avent (avec e comme venue), nous entrons dans une nouvelle année liturgique. Bonne année, bonne santé à tous et à chacun, merci à tous les soignants, à tous les chercheurs, à ceux qui donnent courage, espoir, espérance, bonne année à chacun, chacune, continuons à nous protéger et surtout protéger les autres.
Voici que durant cette année liturgique, nous recevons comme cadeau l’évangile de Marc, évangile selon St Marc.
En ce dimanche, même si vous ne pouvez pas participer à l’eucharistie, en ce dimanche prenons le nouveau testament ou la Bible, oui, vous l’avez, sur l’étagère, ne vous affolez pas si vous ne l’avez pas ouvert, nous pouvez l’ouvrir et avant de commencer, je vous dis trois choses.
C’est, nous disent les savants, l’évangile qui a été mis par écrit en premier
C’est le plus court, 16 chapitres
La première phrase est le résumé de l’ensemble « commencement de l’évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu. »

On peut le lire en deux heures. Programme pour une soirée de décembre, seul, en couple, en famille, avec les enfants. Pour vous donner envie, une histoire vraie racontée par un missionnaire…Il y a longtemps, un prédicateur annonça à la fin de la messe, « mes amis, dimanche prochain, je vais vous parler du mensonge, et pour vous y préparer, vous allez lire le chapitre 18 de l’évangile selon St Marc. Dimanche suivant, le prêtre de demander « qui a lu le chapitre 18 de l’évangile selon St Marc ? » le quart de l’assemblée lève la main et lr prêtre de dire « j’ai raison de vous parler du mensonge car il n’y a pas de chapitre 18 dans l’évangile selon St Marc. »

Revenons à l’évangile de Marc: voulez vous que tout au long de ce temps de l’avent, nous gardions en mémoire cette phrase : « commencement de l’évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu » Tout est dit, tout est donné, tout est à accueillir, à vivre.

Commencement : même mot que Genèse : « principe, origine, genèse, … » mot « arche » cf. archétype.
Genèse : création, cf. deux récits dans la genèse, cf aussi deux annonciations dans st Luc, cf deux Genèse dans St Matthieu…commencement n’a de sens que s’il y a une suite. C’est une histoire d’amour de Dieu avec son peuple, avec chacun de nous. Chaque jour est un commencement, un recommencement, dans la vie personnelle, dans la vie avec les autres, dans la vie avec Dieu…

Evangile : bonne nouvelle…Les deux mots « bon » et « nouveau »
Bon et nouveau : on peut s’arrêter sur ces deux mots ou sur le mot « évangile » en grec. C’est quelque chose qui nous concerne, quelque chose qui nous transforme…C’est finalement une personne. Bonne nouvelle et il envoie en mission « ch16, 15 : Allez dans le monde entier. Proclamez l’évangile à toute la création… »
16, 20 Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient. » Nous sommes des hommes et des femmes de l’Evangile, bonne nouvelle, pour moi, pour les autres, cadeau de Dieu.


Cette personne est importante qu’il faut trois mots ou trois titres :
Jésus, Christ, Fils de Dieu.
Jésus « Dieu sauve » même mot que Josué…qui fait sortir du désert…Dieu sauve…c’est le contraire du cri de ceux qui ont crucifié Jésus : chapitre 15, 30 « sauve toi toi-même »…
On dit parfois : le sauveur, on n’en a pas besoin… Dans l’évangile aujourd’hui, que de cris à« celui qui croira et sera baptisé sera sauvé »

Christ, ce mot veut dire « celui qui a reçu l’onction. »
Fils de Dieu, fils unique de Dieu mais qui nous prend dans sa famille par l’Esprit Saint, frères et sœurs de Jésus.

« Commencement de l’évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu » : chaque soir, chaque matin, seul, en famille, avec d’autres ou tout moyen de communication, accueillons, approfondissons, vivons ce cadeau, cette grâce. Bonne journée, bonne semaine, bon avent, bonne année. Au revoir.


  • Partager :